Quand la fiction tient (à) la réalité

Chaines urbaines où la frontière entre le représenté et le représentant ne tient qu’à un maillon…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *